Les pèlerinages d'IVI

Itinérance, 10-19 août 2010

9 jours en Louisiane

Pour venir en aide à nos amis américains profondément touchés par la fuite de pétrole dans les eaux du Golfe du Mexique, IVI a organisé une « itinérance » de neuf jours en Louisiane, chaque jour étant ponctué par une séance de vibrations à proximité des eaux du Golfe.

Louisiane Daniela, Jean-Philippe, Marie-Jo, Christine et moi-même sommes donc partis pour la Nouvelle-Orléans le mardi 10 août. Nous sommes restés deux jours dans le quartier français, qui a été épargné par Katrina. Le lendemain de notre arrivée, nous avons fait un tour dans les quartiers les plus touchés par l'ouragan. Triste spectacle que ces maisons abandonnées, des planches clouées aux fenêtres, le désœuvrement... Nous prions puis partons pour Houma faire connaissance avec l'association BISCO qui aide toutes les familles de pêcheurs et la population qui souffre de la marée noire. Nous assistons à une réunion, à laquelle participent également quelques représentants de la société BP, et rencontrons les responsables de BISCO. Sharon nous présente à l'assemblée et explique la raison de notre présence : les applaudissements nous vont droit au cœur...

Nous repartons pour La Nouvelle-Orléans où nous rejoignent deux personnes d’IVI-Mexico et Brian, revenu vivre dans la ville après la tornade.

Au bord du Golfe, du lac, du marais, du fleuve...

13 août - Après un déjeuner succulent typiquement cajun (au dessert, c’est la folie des cheesecakes !), nous retrouvons quatre membres d’IVI-Washington et deux venus de Floride à la cathédrale Saint-Louis : les vitraux y racontent sa vie, son couronnement, ses croisades et sa mort à Tunis. Une copie de sa bible est exposée, l'original se trouvant à Tolède, en Espagne. Chaque jour, nous faisons une séance de vibrations près de l'eau.

bayou14 août - Avec trois personnes d’IVI-Saint Louis (qui nous ont rejoints après 30 heures de voiture !), une de Dallas et une de la Nouvelle-Orléans, nous partons pour une excursion dans les bayous, ces étendues d'eau formées par les anciens bras et méandres du Mississippi ; les bayous s'étendent sur tout le sud de la Louisiane, formant un réseau navigable de milliers de kilomètres. La nature est splendide : les arbres, les fleurs, les alligators, les oiseaux et toujours l'eau… Après le déjeuner, vibrations dans un lieu de retraite, "Lumini Christi", proche d'un lac, où nous sommes entourés de libellules. Lumini Christi

Lumini Christi

A la rencontre des Cajuns et des Amérindiens

15 août - En ce jour de la fête de l'Assomption, nous assistons à la messe dans la paroisse Saint-Hilaire de Poitiers (beaucoup de francophones de Louisiane, les Cajuns, viennent du Poitou). La messe est en français et, de nouveau, notre présence est signalée. L'autel est décoré avec les outils de travail de la terre, de la maison, tout ce qui fait partie de la vie des Acadiens. Les femmes sont en costume traditionnel. C'est l'évêque qui officie. Bien qu'il ne parle que l'anglais, il fera un bel effort pour dire la messe en français - à part l’homélie. A la sortie, des gâteaux et des rafraîchissements nous sont servis ; beaucoup viennent nous remercier d'être venus prier avec eux et pour eux. Ils nous racontent leur vie et sont ravis de parler français car lorsqu'ils étaient à l'école, il leur était interdit de parler leur langue maternelle. Nous partons pour une séance de vibrations à Grande Isle, sur le Golfe même. Il pleut légèrement puis un peu plus, autour de nous les outils des bénévoles qui viennent nettoyer la plage interdite jonchent le sol, un hélicoptère survole et nous surveille. Des pélicans volent autour de nous, trois dauphins au loin... la pluie a cessé.

16 août – Après la prière, nous partons à la rencontre de Roch, un prêtre indien. Nous allons faire une séance de vibrations chez lui, auquel il participe avec son ami Jim. Tout se passe naturellement et simplement. Nous allons ensuite déguster un merveilleux plat d'écrevisses chez Jim et sa femme Nancy. Nous sommes conviés à la prière du rosaire du groupe les Chevaliers du Lundi, composé uniquement d'hommes. Nous nous présentons et parlons d'IVI, de ce que chacun y apporte. Le silence est religieux... Puis un bel orage éclate, impressionnant, mais finalement nous rentrons sains et saufs !

17 août - Départ sous la pluie pour la plantation Laura, un merveilleux guide nous raconte la vie des hommes et des femmes esclaves, leurs conditions de travail... Les histoires de famille, la jalousie, le pouvoir, la cruauté...

Plantation Laura

18 août - Nous rencontrons une communauté d'Amérindiens, à Dulac, qui a fondé une école pour ses enfants : pendant des années, les enfants et les jeunes n'avaient pas accès à l'enseignement. Jaimie nous parle de son rêve de créer une école où elle pourrait transmettre toute la culture amérindienne, la connaissance des plantes, de la langue des Houmas, des danses, de la médecine... Des sociétés et ONG envoient des bénévoles pour les aider. Après le déjeuner, nous partons avec John et Doris, la maman de Jaimie, pour des vibrations dans les marais. Ils prient le chapelet avec nous. Encore une fois, nous allons transpirer à qui mieux mieux mais les anges ont soufflé pour nous rafraîchir d’un vent léger, doux et presque frais : merci à eux ! Il est important de savoir que toutes les 38 minutes, cette région du pays cajun perd des terres de la taille d'un terrain de football. Les arbres meurent parce que l'eau salée envahit les marais, les ouragans détruisent les maisons que les habitants reconstruisent sans cesse. Ils sont presque tous pêcheurs. Ils nous remercient et nous demandent de revenir très vite.

chant19 août - jour du départ, Audrey George, notre hôtesse nous offre son chant d'au revoir, ses yeux sont humides... Nous nous dirigeons vers l'aéroport et trouvons un lieu pour nos dernières vibrations dans un village appelé « Les Allemands ». Il y a exactement cinq ans, Katrina dévastait la région. Puis nous rejoignons chacun nos destinations respectives. Un douanier, qui nous observe depuis un moment, nous regarde en souriant et nous dit : "Love is in the air" ! Les Allemands Le site les Allemands

Partages en toute liberté

Pendant cette itinérance, chaque membre avait sa partition à jouer. L'exceptionnel a été de faire l'expérience, chaque jour pendant neuf jours, des « trois clefs », bases fondatrices de l'enseignement d'amour d'Yvonne. Expérience qui nous a amenés à nous ouvrir les uns aux autres ; accepter l'autre tel qu'il est et respecter ce qu'il a à faire, ce qui a permis d'ouvrir encore plus grands nos cœurs sur ces terres. Les moments de vie partagés avec tous les Américains, Cajuns, Amérindiens ont été d'une grande authenticité et simplicité. Nous étions à l'écoute, intéressés par ce qu'ils vivent et eux-mêmes à l'écoute de ce que nous sommes et de ce que nous faisons. Ils ont souhaité vibrer, prier et être harmonisés. Quelle liberté dans ce partage ! Ils nous espèrent de retour prochainement auprès d'eux et ils ont été très touchés de voir que des personnes de France, du Mexique et de plusieurs villes des USA venaient de si loin pour prier avec eux, comprendre leurs problèmes et vibrer pour l'eau. Certains d'entre nous ont senti la résonance entre leur propre histoire et l'histoire de la terre sur laquelle nous avons vibré. Clin d'œil humoristique : nous étions entourés d'eau (océan, fleuve Mississipi, marais, bayous, lacs, rivières) et la pluie déversait des litres d'eau, sans pour autant pouvoir nous plonger avec délices dans cette fraîcheur. Heureusement, la pluie presque quotidienne nous a consolés.

Nous dormions chez l'habitant, notre souhait étant d'aller à la rencontre des personnes extérieures à notre association. Audrey et sa sœur jumelle Maudrey nous préparaient des petits-déjeuners pantagruéliques, chaque jour différents ! Audrey préparait nos excursions, prenait des contacts pour nous, nous conseillait pour les lieux des vibrations : à la fois une vraie mère et un guide pour nous.

Elle avait parlé de notre venue à bon nombre de personnes et notamment à la radio locale. Lorsque nous étions de sortie dans les restaurants ou les lieux de vibrations, les gens venaient nous voir et nous demandaient si nous étions le groupe qui venait prier pour le Golfe ! Ils nous remerciaient de notre présence auprès d'eux.

la Ponchartrain Au bord du lac Pontchartrain

Merci à tous ceux qui nous ont soutenus par la prière à travers le monde pendant ce beau périple.

Michèle

 

Nous écrire

© Invitation à la Vie - 2014