Les pèlerinages d'IVI

Itinérance en Guyane française

« Un tel bonheur existe-t-il vraiment ? »

Dans la Guyane profonde, à une heure de Saint-Laurent du Maroni, Angéline nous attend à l’orée de son village. Tous les ans, notre équipe d’Invitation à la Vie lui rend visite et Angéline se réjouit de nous entendre chanter dans son église, où chaque semaine elle fait vibrer les voix de ses paroissiens. Cette année, Angéline nous attend pour harmoniser quelques personnes âgées du bourg.

Case dans la forêt en Guyanne française

Avant de commencer, elle nous propose une visite éclair d'un petit atelier artisanal de transformation de manioc en couac*. Son fils et trois dames y travaillent péniblement sous des tôles rouillées, les pieds dans la boue. Nous proposons de les harmoniser. Angéline cautionne. La question de la couche sur laquelle s’allongeront les personnes pour l’harmonisation est vite résolue : une s’allonge sur un banc étroit, les trois autres sur le contour en pierre de la grande platine du four à couac. Nous enlevons les sandales de leurs pieds recouverts de boue. La scène est surréaliste ! Angéline emmène successivement les trois autres « itinérants » d’Invitation à la Vie dans des maisonnettes, pour harmoniser d'autres habitants du bourg.

En dernier lieu, j’harmonise Angéline. Vingt minutes plus tard, à la fin de l’harmonisation, je murmure : « Ouvre tes yeux doucement. » Deux larmes s'écoulent des yeux d'Angéline. Une petite caresse sur sa joue, et je lis dans son regard rayonnant d'amour : « Un tel bonheur existe-t-il vraiment ?… Y ai-je droit, moi ? » Aucune parole n'est nécessaire, nos regards ont tout dit.

Nous reprenons la route pour Saint-Laurent en silence. Je suis ému : un échange aussi profond, aussi fort, avec des inconnus, pratiquement sans paroles, c'est du bonheur, rien que du bonheur à l'état pur…

Le soir à Saint-Laurent, Vanina, une Guyanaise qui nous a invités à dîner, nous questionne : « Qu'est ce que l'harmonisation a changé dans vos vies ? » Jamais je ne m'étais posé cette question ! Tout d'abord, je pense à des "explications" sur l'harmonie, l'équilibre, régénérer nos cellules… Puis me revient à l'esprit le moment de bonheur dans ce village. Je m'entends répondre : « L'harmonisation m'a révélé ma faculté de donner mille fois plus que je n'aurais jamais pu l'imaginer. Et c'est par l'harmonisation que l'expression "donner, c'est recevoir" a pris tout son sens pour moi. »

Où ailleurs qu'à Invitation à la Vie peut-on en quelques minutes accomplir un tel geste d'amour, au bout du monde, avec un inconnu ? Merci pour ce privilège !

Pierre, avril 2009

 


 

*Le couac, est une semoule ou farine, fabriquée à partir de la racine de manioc épluchée, macérée dans de l’eau, râpée, pressée et égouttée afin d’éliminer le poison (acide cyanhydrique) qu'elle contient. Puis, cette préparation est cuite sur une grande plaque appelée platine. Elle est délicieuse en accompagnement de plats ou en salade.

Nous écrire

© Invitation à la Vie - 2014